Dépistage routier : le CBD rend-il le test salivaire positif au THC ?

Le CBD (cannabidiol) et ses multiples bienfaits vous ont séduit ? Comme il s’agit d’un cannabinoïde, vous vous demandez peut-être si le CBD est détectable par un test salivaire de dépistage du cannabis.

CBD-test-salivaire

En tant qu’experts en cannabidiol, nous avons collecté toutes les informations possibles à ce sujet et nous vous répondons clairement :

Est-ce que je peux être positif au THC si je fume du CBD ?

Oui, le CBD peut vous rendre positif au test salivaire détectant le THC. En effet, même si le CBD ne contient que très peu de THC, cette infime quantité peut vous rendre positif.

Grâce à la communauté de CBDPOURTOUS de Romu Romu sur Facebook, des volontaires ont chacun acheté un test de dépistage utilisé par les forces de l’ordre et se sont testé après la consommation de CBD.

Voici les résultats :

Sur 19 personnes testées, 6 se sont révélées positives, sur ces 6 personnes, 5 de ces personnes ont consommés des fleurs en combustion et 1 personne en consommant de l’huile.

Produit%THCType de consommationDernière prise avant le TestRÉSULTAT DU TEST
Huile0,2Sublinguale12HNEGATIF
Fleur0,210MNNEGATIF
Fleur0,2Combustion7HPOSITIF
Fleur1Combustion8HNEGATIF
Fleur0,2Infusion10hNEGATIF
Fleur110HPOSITIF
Huile0,2NEGATIF
Fleur0,2 & 18HNEGATIF
Huile0,236HNEGATIF
HuileVariable1HPOSITIF
Fleur0,2Combustion12HNEGATIF
Fleur1Combustion1hPOSITIF
Huile0,245minNEGATIF
Fleur1Combustion6HNEGATIF
fleur0,2vaporisation3hNEGATIF
Fleur1Combustion14hPOSITIF
Fleur0,2combustion30minPOSITIF
Fleur1Combustion8NEGATIF
Fleur0,2Combustion2hNEGATIF
Test salivaire
Screenshot des résultats des tests

Dans cet article, nous vous donnons les informations utiles à connaître :

  • Comment marchent les tests salivaires,
  • Pourquoi ils ne révèlent pas la présence de CBD mais celle du THC
  • Dans quel contexte votre test peut aboutir à un positif et comment prouver votre bonne foi si c’est le cas.

À quoi sert un test salivaire et comment fonctionne-t-il ?

Un test salivaire est un moyen de dépister la consommation récente de stupéfiants chez une personne. Il s’agit d’une méthode dite « qualitative ». Cela signifie que ce type de dépistage permet de savoir si la drogue circule dans votre organisme, mais pas de déterminer en quelle quantité exactement.

Pour relever la présence de substances stupéfiantes dans votre salive, un réactif chimique imprègne la bandelette de prélèvement. Ce réactif est calibré de manière à donner un résultat positif lorsque la molécule détectée dépasse un certain seuil de concentration dans l’échantillon.

Si votre salive ne contient pas le composé chimique recherché, une simple bande témoin apparaît, prouvant qu’il n’est pas défectueux. C’est donc un test négatif. Lorsque les principes actifs de la drogue à dépister sont présents dans le prélèvement, un autre marqueur s’affiche à côté du témoin, montrant que votre test est positif. [1

En fait, cela marche un peu comme un test de grossesse, à ceci près que l’on teste votre salive et non l’urine.

Quelles molécules détecte un test salivaire ?

substances détectables test salivaire cbd thc coc mdma

Il n’existe pas un seul, mais plusieurs types de tests salivaires à utiliser en fonction du produit stupéfiant recherché : cannabis, opiacés (héroïne, morphine), ecstasy, kétamine, amphétamine, buprénorphine et autres. Le test salivaire spécifique au cannabis détecte, en réalité, le cannabinoïde qui provoque la « défonce » liée à sa consommation : le célèbre THC.

Bien que le CBD soit également un cannabinoïde, il ne fait l’objet d’aucune détection par test salivaire à ce jour et ne peut positiver aucun autre test s’il est consommé pur.

Pourquoi détecter le CBD dans la salive n’a pas vraiment d’intérêt ?

Dans notre organisme, les cannabinoïdes ont la capacité d’activer certains récepteurs nerveux qui forment un ensemble appelé système endocannabinoïde. Mais, toutes les molécules de cette famille n’ont pas les mêmes effets sur notre comportement ou notre état d’éveil.

Dans la mesure où le THC vous fait planer et peut vous pousser à prendre des risques, pour vous comme pour les autres, les tests salivaires le ciblent très précisément. Le CBD, lui, ne réduit pas votre vigilance et ne modifie pas votre façon de vous comporter.

Employé en quantités raisonnables, le cannabidiol ne provoque ni somnolence ni euphorie pouvant entraîner une prise de risques inconsidérée. Il ne pose donc pas de problèmes de santé publique particuliers. 

La loi en autorise d’ailleurs la vente et la consommation, tant que le produit fini ne contient pas de THC et provient de variétés de chanvre bien précises. C’est pourquoi il n’y a aucun intérêt à dépister le CBD au cours d’un contrôle routier.

Consommer du CBD peut-il rendre un test salivaire THC positif ?

Nous l’avons déjà dit, le CBD n’est pas détecté par les tests salivaires utilisés par les forces de l’ordre. Mais, vous connaissez peut-être quelqu’un dont le test s’est avéré positif alors qu’il n’avait pris que du CBD et rien d’autre ? Cela peut s’expliquer de deux manières.

Un test salivaire positif à cause d’un produit contenant du THC

Test salivaire Ce quil faut savoir 1
Drugwipe, le nouveau détecteur de drogue utilisé par la police française

En France, et dans la plupart des pays d’Europe, seules les variétés de chanvre contenant moins de 0,2 % de THC peuvent servir à la fabrication de compléments alimentaires, de liquides pour cigarette électronique, d’huile de CBD ou toute autre formule de ce genre. Le produit fini doit être exempt de THC ou n’en renfermer que d’infimes traces.

Malgré cela, vous pouvez facilement vous procurer du CBD venant de pays dont la législation est plus souple. Si ces produits présentent une teneur relativement élevée en THC, vous courrez le risque que les tests salivaires réalisés dans les heures suivant leur consommation se révèlent positifs.

Un test salivaire positif à cause d’une prise de cannabis plus ou moins récente

La durée de détection du THC dans la salive varie en fonction du type de consommateur. Bien que cela soit possible, une consommation passive de marijuana chez une personne qui ne fume pas de joint habituellement est rarement responsable d’un faux positif. [2]

Un usager occasionnel aura un test positif pendant 6 à 8 heures après avoir fumé un pétard. Un consommateur régulier, sans qu’il fume quotidiennement, risque de voir son test virer au positif durant 24 h. Un accro à l’herbe, qui en utilise une grande quantité chaque jour, peut garder des traces de THC dans sa salive jusqu’à 8 jours après sa dernière prise. [3]

Prenons un exemple concret : 

Votre pote, grand fan de cannabis, a décidé de lever le pied sur la fumette. Pour réduire le stress lié à l’arrêt du joint, il s’est dit que le CBD pouvait l’aider. Au cours d’une sortie en voiture, il se fait arrêter et on lui demande de faire un test salivaire. Si l’utilisation la plus récente de cannabis date de moins d’une semaine, son test peut effectivement être positif, alors qu’il n’a consommé que du CBD.

Comment prouver qu’on a pris que du CBD en cas de test salivaire positif ?

À moins qu’un test salivaire soit défectueux ou périmé, il n’y a que de très rares cas de faux positifs en l’absence d’une prise de THC. Le corps humain ne fabrique pas de tétrahydrocannabinol et seuls le chanvre et ses dérivés peuvent en apporter. Mais, comme nous l’avons vu précédemment, ce n’est pas parce qu’un test est positif que vous conduisiez forcément sous l’emprise d’un stupéfiant.

Si vous êtes sûr de vous, vous pouvez réclamer la réalisation d’une prise de sang pour confirmer vos dires. Cette contre-expertise doit être demandée dans les 5 jours suivant le test initial.

En fonction de la quantité de THC relevée dans le prélèvement sanguin, le biologiste pourra déterminer l’ancienneté de la consommation, voire l’absence totale de la molécule. Si la positivité du test est due à des traces de THC dans votre produit à base de CBD, le contrôle sanguin pourra également en attester.

Attention cependant à ne pas avoir consommé d’autres substances illicites ou de l’alcool en excès, car l’analyse sanguine montrera aussi leur présence, ce qui vous expose à une amende ou à des sanctions judiciaires. [4]

Test salivaire et CBD : ce qu’il faut retenir

  • Les tests salivaires employés pour détecter le cannabis ne sont pas sensibles au CBD et recherchent seulement le THC.
  • Il n’existe pas de tests salivaires spécifiques pour le CBD.
  • Mieux vaut éviter de consommer du CBD si vous prévoyez de conduire.
  • Même si vous avez pris uniquement du CBD, il y a un faible risque d’obtenir un faux positif si vous réalisez un test salivaire dans les heures qui suivent l’absorption d’un produit ne répondant pas à la réglementation française.
  • Si vous êtes certain d’avoir respecté la loi, vous avez la possibilité de contester un faux positif en demandant une contre-expertise.

Pour aller plus loin et mieux comprendre la différence entre THC et CBD, consultez notre article à ce sujet.

Baptiste Gillard

Baptiste Gillard

Fumeur de cannabis récréatif pendant plus de 10 ans, j'ai arrêté grâce au CBD. Je regroupe l'ensemble de mes connaissances afin de vous les transmettre. De cette façon, j'espère vous aider à faire vos premiers pas dans le CBD, et ça, tout en douceur.

Économisez 15% sur votre première commande chez La Ferme !

La ferme du CBD est pour nous le shop ayant les meilleurs fleurs de CBD à l’heure actuelle.

C’est après notre test que nous avons décidé de créer un partenariat avec eux.